Les autorités de Bourg-en-Lavaux, les CFF et l’Etat de Vaud

ont inauguré la nouvelle gare de Cully.

Lundi 5 décembre

Les services administratifs seront fermés le matin

Un peu d'histoire

Paroisse Villette

De la Grande paroisse de Villette à la Commune de Bourg-en-Lavaux

Née de la votation populaire du 17 mai 2009, la commune de Bourg-en-Lavaux est une entité administrative au passé millénaire qui, à la fin du Moyen Âge, formait une grande paroisse appelée « de Villette ». Il s’agissait d’un vaste territoire étagé du lac Léman au Jorat sans qu’un centre ne se soit imposé. C’est pourquoi s’y était installé un régime de Quarts ou de corporations qui formaient un ensemble de bourgeoisies distinctes gardant leurs prérogatives administratives locales liées à une organisation sous forme de confrérie. En 1540, elle était intégrée à l’est du ruisseau Gérine par les quarts de deçà qui comprenaient Cully (deux quarts), Épesses (un quart) et Riex (un quart) et à l’ouest du même ruisseau, par les quarts de delà intégrés par le quart de Villette divisé en trois tiers : Aran, Villette et Chatagny, le quart de Montagny, le quart de Grandvaux et de Chenaux, et enfin le quart de Lallex auquel se rattachaient Curson et Baussan. Notons que les hauts de la paroisse (future commune de Forel), en bordure de Jorat n’avait aucun statut, si ce n’est de dépendre des divers quarts.

Ces villages et hameaux constituaient une des quatre Grandes paroisses de Lavaux sous la tutelle de l’évêque de Lausanne jusqu’en 1536, puis de celle Leurs Excellences de Berne jusqu’en 1798. Après l’Indépendance vaudoise, ils prirent le nom de Commune générale de Villette, Cependant, le 15 mai 1824, le Grand Conseil vaudois décréta le démembrement de l’ancienne Grande paroisse de Villette et la divisa en six communes soit : Cully-Chenaux, Epesses, Grandvaux-Curson, Riex et Villette-Aran et, pour les hauts, celle de Forel. C’est le 11 août 1826 que l’Acte définitif de partage de la Commune générale de Villette mena à l’assermentation des nouvelles autorités, le 5 décembre 1826 à Grandvaux, le 7 décembre à Riex et Epesses, le 9 décembre à Villette, le 12 décembre à Cully et le 14 décembre à Forel.

plaque-commemorative-fusion

Au début du XXIe siècle, suite à la volonté politique du Grand Conseil vaudois de rationaliser l’administration territoriale, le peuple rejeta le 25 février 2005 un projet de fusion des communes de Cully, Epesses, Grandvaux, Riex et Villette en une seule entité dénommée Bourg-en-Lavaux. Cependant, suite à un nouveau référendum lancé en 2007, une deuxième votation aboutit le 7 mai 2009 à la création de la commune de Bourg-en-Lavaux qui regroupe en une seule unité administrative les anciennes communes ci-dessus signalées. Le 23 juin 2011, les nouvelles autorités communales furent assermentées au temple de Grandvaux et le 1er juillet 2011 fut mise en route l’administration communale.

Commune de plus de 5000 habitant-e-s, Bourg-en-Lavaux est la plus grande commune viticole de Lavaux et du Canton de Vaud et la septième de Suisse en termes de surface viticole sur son territoire avec 265 hectares de vignes (sur les 800 que compte Lavaux). La commune est elle-même propriétaire d’une douzaine d’hectares (128 276 m²). Elle fait partie du district de Lavaux-Oron qui englobe la totalité des communes de Lavaux et elle participe de Lavaux-Patrimoine mondial depuis que « Lavaux, vignoble en terrasse » a été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en juin 2007.

Jean-Pierre Bastian, Bourg-en-Lavaux, le 10 décembre 2021